Les Chroniques de St-Mary’s : histoire, complots et explosions

À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.
Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils « étudient en temps réel les événements majeurs de l’Histoire ». En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.
Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…
De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…
~ Les chroniques de St Mary’s, tome 01 : Un monde après l’autre, de Jodi Taylor – Éditions HC
>> fiche livraddict

Peut-on avoir un « coup de cœur-doudou » ? Non pas la claque énormissime, mais ce moment de lecture tellement agréable que, immédiatement, tous les tomes suivants passent tout droit dans la catégorie « pioche des lectures doudou ultimes » ? Parce que je crois bien que c’est l’effet que m’a fait cette lecture. Du début à la fin, j’ai adoré. J’ai été emportée, j’ai dévoré les pages par dizaines, et à la fin je n’avais qu’une envie : en reprendre encore un peu.

Premièrement, j’ai tout de suite accroché avec le personnage principal, Madeleine Maxwell. Elle est drôle, dynamique, et j’ai apprécié de ne pas avoir, pour une fois, une héroïne qui mette la moitié d’un tome à comprendre la situation et l’autre à se questionner en permanence… Comme les lecteurs, Maxwell se plonge tête baissée dans les événements pour y défendre bec et ongles ses valeurs et ses convictions !

L’Institut, ensuite, représente presque un individu à part entière : complètement fantasques, obstinés et indisciplinés, ses membres forment un véritable chaos organisé, une communauté soudée qu’il est bon de voir se déployer autour de Maxwell. J’avoue que c’est cet Institut, cette ambiance si chaleureuse et explosive, que j’ai le plus hâte de retrouver dans les prochains tomes…

Côté intrigue, rien à redire non plus ! Le récit est bourré d’action – tout en ne négligeant pas de créer un réel attachement pour les personnages – et les pages défilent si vite ! J’ai même eu la surprise de voir se terminer la première intrigue assez rapidement, pour qu’ensuite une pléthore de rebondissements viennent clôturer ce premier tome en beauté.

Je pense que c’est clair : j’ai extrêmement hâte de retourner à St Mary ! Et vous, vous connaissez cette série ? Quelle saga vous fait cet effet « doudou ultime » ?

Retrouver ce livre dans une sélection thématique :
Inspirations vagabondes

6 commentaires sur “Les Chroniques de St-Mary’s : histoire, complots et explosions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s