Saison d’Os et mafieux mystiques

2059. Paige travaille pour une organisation criminelle souterraine dans les rues de Scion-Londres, où elle récolte des informations en pénétrant dans l’esprit des gens. Car Paige est une marcherêve, une clairvoyante, et selon les règles de Scion, son existence même est déjà une trahison.
~ The Bone Season, tome 1 : Saison d’Os, de Samantha Shannon – De Saxus
>> fiche livraddict

Allez savoir pourquoi, je suis passée complètement à côté de la déferlante qu’a été cette série. Et puis, on m’a mis ce premier tome dans les mains en me disant que c’était vachement bien, je l’ai lu… et effectivement, c’est vachement bien !

Alors que l’autrice nous plonge directement au cœur de son univers dès les premières pages, il peut paraître flou et confus. Le « changement de décor » subi assez rapidement par l’héroïne est d’autant plus déconcertant que je n’avais à ce moment-là pas encore complètement appréhendé les différents éléments de l’univers, mais tout s’est clarifié au fur et à mesure de la lecture. Au final, j’ai beaucoup aimé cet univers, qui rassemble dans une même mythologie toute une variété de pratiques ésotériques que l’on connaît, en faisant ici un art magique qui relie ceux qui en sont dotés à un monde parallèle d’âmes et d’esprits. J’ai également beaucoup aimé cette ambiance de hors-la-loi dans laquelle est baignée Paige, la protagoniste, et cette mafia à la hiérarchie et aux enjeux qu’on ne fait qu’apercevoir…

Une fois que l’univers est posé et que l’action est lancée, les péripéties s’enchaînent ! L’autrice ne perd pas de temps à trop s’installer dans une situation, et les protagonistes sont fréquemment bringuebalés d’une position inconfortable à une autre. Pour autant, les moments de pause existent, mais je les ai trouvés bien dosés, et permettent d’avoir un certain attachement pour les personnages et leur évolution (mise à part Paige, qui demeure peut-être un peu trop parfaite ?).

Mon seul léger regret, c’est de n’avoir pas été vraiment surprise par cette lecture. Je n’ai pourtant pas essayé de comprendre comment allait se terminer ce premier tome (et je n’aurais de toute manière pas deviné), mais à aucun moment je n’ai eu le « whaou » d’une révélation ou d’un retournement de situation… J’avais tout bonnement adoré Le Prieuré de l’Oranger, de la même autrice, et celui-là se place malheureusement un peu en-dessous.

Pour autant, j’ai vraiment passé une excellente lecture dans cet univers original, bel équilibre entre dystopie futuriste et fantasy mystique, avec une histoire palpitante qui promet des scènes assez épiques dans les tomes à venir. Je lirai la suite avec grand plaisir, je veux savoir ce que nous réserve l’autrice !