Retour en Terre du Milieu : relecture intégrale du Seigneur des Anneaux, de J.R.R. Tolkien

Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodo, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodo du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui approchent…
C’est ainsi que tout commence en Terre du Milieu entre le Comté et Mordor. C’est ainsi que la plus grande légende est née.
~ Le Seigneur des Anneaux, Intégrale, de J.R.R. Tolkien – Éditions Pocket (2018) – nouvelle traduction de Daniel Lauzon
>> fiche livraddict

Après avoir lu le Seigneur des Anneaux adolescente, j’en ai été tellement marquée que l’univers est toujours resté avec moi, et que j’ai toujours continué d’y naviguer, explorant les films de Peter Jackson, les autres adaptations, les autres écrits de l’auteur, le MMO… Pourtant, je n’ai jamais vraiment relu cette « trilogie originelle », et récemment le besoin s’en est fait urgent ! Profitant d’avoir pu mettre les mains sur la nouvelle traduction, je m’y suis plongée avec délectation.

Au premier abord, cette nouvelle traduction déstabilise : la majorité des noms ont été modifiés, et il faut reprendre ses repères… Mais au-delà de ça et d’une ou deux phrases un peu bancales dans l’introduction, j’ai été plutôt conquise. À vrai dire, je suis loin de connaître la première traduction par cœur, et n’ai pas vraiment cherché à faire la comparaison : j’observe simplement que cette lecture de la nouvelle traduction s’est faite sans accrocs !

J’ai pu constater que le Seigneur des Anneaux, et la Terre du Milieu de manière générale, est resté même aujourd’hui un univers qui me touche particulièrement. Je pense qu’après toutes ces années passées à l’explorer de différentes manières, cette relecture m’a d’autant plus happée : en ayant beaucoup joué au MMO par exemple, je connais très bien certaines régions pour m’y être « promenée » un paquet de fois, et y retrouver les personnages rend leurs aventures d’autant plus réalistes à mes yeux. Il en va de même pour certains peuples, certains pans de l’histoire, qui me sont plus familiers maintenant, et qui ont participé à apporter encore davantage de profondeur à cette relecture.

Encore un moment magique, donc, plongée dans l’univers de J.R.R. Tolkien, et qui m’a fait un bien fou… Et maintenant, je m’attaque (enfin) au Silmarillion ?