Elle et son chat : tant d’amour dans une petite boule de poils

Chobi savoure sa vie de chat auprès de la maîtresse qui l’a recueilli, une jeune femme connaissant à la fois les avantages de l’indépendance et les affres de la solitude. Les yeux du félin assistent à ce quotidien qui s’écoule lentement, oscillant entre moments chaleureux et moments teintés d’amertume, entre jours de soleil et jours de pluie.
~ Elle et son chat, de Makoto Shinkai et Yamaguchi Tsubasa – Éditions Pika
>> fiche livraddict

Qu’il est bon de faire une pause, juste quelques instants, juste pour profiter de la douceur du moment présent… Ce court manga, tome unique, est une vraie bulle d’air qui nous transporte tout en douceur loin, si loin de la froideur du monde !

Ce court récit est raconté au travers des yeux de Chobi, chaton adopté par son humaine un soir de pluie, alors qu’il avait été abandonné dans un carton : la narration est donc très particulière, parce qu’on s’attache très fort à cette jeune fille dès le début, sans vraiment savoir grand chose de sa situation (mis à part le fait qu’elle vivrait une période assez sombre de sa vie). À travers différentes scènes de vie, qui suivent paisiblement le rythme des saisons, on découvre peu à peu le quotidien de la jeune fille et de son chat, leurs habitudes, leurs joies et leurs peines partagées…

Il n’y a pas grand chose de plus que ça, finalement, et pourtant ç’a été suffisant pour me toucher droit au cœur. Ce récit est en réalité la déclaration d’amour d’un chat pour son humaine : il ne la comprend pas toujours, ne sait pas forcément ce qu’elle fait quand elle est dehors, mais elle est le centre de son univers et il l’aime inconditionnellement. Est-ce exagérer que de prêter à nos boules de poils de tels sentiments ? Peut-être, mais ça fait du bien de s’imaginer qu’ils nous aiment autant que nous les aimons !

Côté graphismes, je les ai trouvés agréables, fins et délicats. J’ai entre autres beaucoup aimé la manière dont est représenté Chobi : autant quand il « occupe le décor » (on a tou.te.s connu un chat se camoufler en plante verte) que lorsqu’il se blottit contre son humaine, j’ai trouvé son attitude très bien retranscrite, avec beaucoup de réalisme.

Ce récit existe également sous forme de roman et de court-métrage, et j’aimerais beaucoup découvrir ces autres versions. Quoi qu’il en soit, cette version manga me laissera un très beau souvenir, rempli de douceur et d’amour…

Lightfall, chaleur et bienveillance

Béa, une adolescente un peu anxieuse, vit sur la planète Irpa. Confrontée à l’étrange disparition de son grand-père Cochon Sorcier, fabricant de potions et gardien de la flamme éternelle, elle décide de partir à sa recherche. Avec l’aide du courageux Cad, un sympathique Galdurien, elle se lance dans une quête pour sauver la planète des ténèbres qui commencent à la recouvrir.
~ Lightfall : La Dernière Flamme, de Tim Probert – Éditions Gallimard Bande-dessinée
>> fiche livraddict

Comme Grimoire Noir, voici un ouvrage que j’ai entamé sans rien en savoir, à part le sentiment que j’allais découvrir de magnifiques illustrations et une histoire touchante.

Dévorée en une soirée, cette histoire a plus que répondu à mes attentes ! Le style graphique est effectivement époustouflant, avec des paysages à couper le souffle et des types de personnages assez originaux, des couleurs gaies et chaleureuses… En bref, tout ce qu’il faut pour un petit univers douillet où il fait bon vivre des aventures !

En parlant d’aventures, nos protagonistes en vivent un sacré paquet ! J’ai aimé observer cette timide héroïne faire face à ses peurs pour se lancer dans sa quête familiale, et découvrir auprès de son curieux compagnon que bien des choses dépendent de leurs aventures. Les péripéties sont nombreuses, on fait des rencontres très variées, certaines meilleures que d’autres… On sent à travers le périple de Béa et Cad que l’univers et son histoire sont bien plus vastes qu’il n’y paraît – d’ailleurs, il n’y a aucune numérotation de tome sur la couverture, mais je me disais bien qu’une telle aventure ne pouvait pas se terminer en un seul volume… Fichue frustration ! C’est donc un début très prometteur, et j’ai hâte, très hâte de découvrir la suite.

Je retiendrai de cette lecture une atmosphère douce et chaleureuse, un style graphique superbe, un univers profond et énormément de bienveillance autour des personnages. Si c’est ce dont vous avez envie, foncez, je vous garantis une belle lecture !